AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mikazuki Aorei

Aller en bas 
AuteurMessage
Mikazuki Aorei

avatar

Mes Messages : 14
Date d'inscription : 23/05/2008

{As I Am
Inventaire:
Relationship:

MessageSujet: Mikazuki Aorei   Ven 23 Mai - 3:43

------------------------------------------

I - IDENTITÉ

Nom : Aorei.
Prénom(s) : Mikazuki.
Surnom : Azu.
Age : 16 ans.
Sexe : Féminin.
Race : Ange.
Signe Astrologique : Balance.
Lieu de Naissance : Valentina.
Lieu de Résidence : Hôpital.
Métier : Invocatrice.
Clan : Rakuen.

Histoire : Il faisait beau, la route était illuminée par un soleil radieux... Pourtant je ne vivais pas cette journée ensoleillée avec la joie, mais plutôt avec de la tristesse. de la peur peut-être ? J'essayais d'oublier cette sensation désagréable, en me concentrant sur la route... Elle semblait défiler en emportant ma pensée avec elle... Cette sensation, je l'ai souvent ressentie de mon enfance a maintenant, mais je ne réussi toujours pas à m'y habituer, ce sentiment de peur mélangé a de la tristesse, et à de la mauvaise surprise... Je regardais devant moi, pour changer du triste gris de la route, mais je ne vis que le dos de mes parents, reflétant leur froideur... J'aimerais voir un sourire, juste un seul, pour moi. Depuis que je suis toute petite, j'ai cette impression de rejet, et de haine de leur part. Suis-je réellement leur fille , pour me faire traiter ainsi ? Je n'ai entendu que des paroles froides, sans un seul signe d'affection, et je n'ai jamais pu voir la joie sur leur visage me concernant... N'ont ils jamais été chaleureux avec moi ? Pourquoi je m'attache alors ? J'ai fini par enfin croire, comprendre qu'ils ne m'ont jamais aimé, ni avant, ni aujourd'hui... Tout se résumait par la douleur, et d'horribles sanctions, que je ne méritaient pas la plupart du temps... Chaque erreur, je la payais...
« - Azu ! viens ici ! "
- J'arrive, j'arrive..., qu'y a t'il ?
- Qu'est ce que tu as fait encore ?! Je t'avais dit de le faire comme ça !
- C'est que...
- Franchement, a quoi tu sers ?
- Mais enfin... ce que je veux te dire...
- Que veux tu dire ?!
- En fait... Je n'ai pas eu le temps... De tout faire.
- A quoi te sert cette excuse ?! »
Il m'arrivait de ne plus me contrôler moi même, comme emportée par quelque chose d'effrayant, me forçant a m'exprimer.
« - Elle me sert a t'expliquer les choses ! Je n'ai pas eu assez de temps pour faire ce que tu m'as demandé, d'ailleurs tu aurait dû le savoir que je ne pourrais pas ! "
- Oh alors toi... "
- Pourquoi... Prends tu... Le balai ? " »
Ma mère me battait a la moindre occasion de le faire, se justifiant comme étant une sanction. Moi, j'allais ensuite dans ma chambre, avec les traces des divers objets utilisés, les larmes aux yeux, de haine et de tristesse... Malgré mes accès de colère, je ne pouvais rien.Mon père ? Il est aussi froid qu'elle, et le restera. Ce visage dur, empli de haine, avec ces yeux si sombres.
« - Où allons nous au juste ? demanda ma sœur.
- Tais toi ! Tu verras bien ! lui répondit mon père.
- Oui... »
Quand il m'appelait, c'était uniquement pour m'humilier plus que je ne le suis déjà. Je ne pouvais rien y faire, mais je voulais y faire quelque chose.
« - Déshabille-toi.
- ... »
Quand je me m'exécutait pas tout de suite ...
« - Alors ? Qu'est ce que je t'ai dit de faire ?! Tu es sourde ?!
- Je ne le ferais pas ! Vieux pervers de père indigne ! »
Je prenais une claque, plus que forte... Je m'exécutais ensuite, en pleurant.
- Et fais moins de bruit !
J'aimerai oublier ces souvenirs, mais je n'y arrive pas... Quand j'essaie de sourire, je ne peux pas. Ils reviennent me hanter dès que je pense a quelque chose.
Midori était plus forte que moi, plus maligne. Elle faisait ce qu'on lui demandait, et se cachait a la moindre occasion. Elle m'aidait a me tirer d'affaire, prenant les sanctions avec moi, ou en m'aidant a me cacher, simplement, car quand ils ne nous voyaient pas, ils finissaient par nous oublier. Elle était ma seule famille, mon unique soutien, je ne tenais que grâce à elle... Elle me disait sans cesse qu'on s'en sortirait, même si je voyais qu'elle n'était elle même pas sure de ses paroles.
Longue et grise, la route défilait sous mes yeux. Plus elle allait, plus elle semblait remonter dans mes souvenirs...
« - Qu'est elle au juste ?
- Tu le sais très bien toi même.
- Mais comment pourrais-je faire ? Je n'arrive pas a l'aimer, bien que ce soit ma fille ! Comment sa sœur y arrive t elle ?
- Je ne sais pas. Concernant Mikazuki, si tu n'arrive pas a l'aimer, détestes la, c'est plus simple. Ce n'est pas une humaine après tout, non?
- C'est... Cruel.
- Mais c'est la triste réalité.
- Midori, je ne la comprendrais pas non plus... Pourrait elle devenir comme elle ? »
Midori et moi, nous sommes donc allées nous asseoir. Puis le temps passa. Dix minutes, Vingt minutes. L'une comme l'autre, nous ne pouvions parler. Quarante minutes, une heure. En regardant la route, les larmes me vinrent aux yeux. D'ou remonte ce souvenir ? Quand était-ce ? Je savais que j'avais cet énorme défaut, mais je ne sais pas pourquoi cela empiète sur ma relation avec mes parents... Pourquoi ma sœur ne me déteste donc pas ? Ils avaient peur, peur de se faire contaminer par ce phénomène, donc s'éloignèrent. Ce flux gris s'est arrêté.
« - Descendez, on est arrivés.
- Ou sont ils ? Je ne les vois pas... Allons les chercher, Midori.
- Non, attendons encore un peu, ils vont revenir. »
Le temps passait, lentement, comme retenu par quelque chose, l'angoisse.
- Azu-chan, viens.
Le soleil avait disparu, emportant sa chaleur avec lui, mon espoir avec lui.
« - Ou est notre voiture ?
- Je ne sais pas. »
Nous avons remonté la route, en vain, en espérant entendre une voiture, en voir une arrêtée, voir des personnes, voir de la vie, puis finalement, voir nos parents...
« - Peut-être.
- Hmm ?
- N'est ce pas si mal finalement.
Nous nous arrêtions pour réfléchir, puis un bruit se fit entendre, au loin. A grande vitesse, une voiture se dirigea vers moi, sans s'arrêter, sans ralentir.
- Attention !
J'étais figée, je n'entendais pas Midori me crier de me pousser.
Soudain, je me vis basculer sur la gauche, poussée par quelque chose. Je m'étais perdue dans mes pensées. Lorsque que je revins a peu prés a moi, je vis Midori étendue sur le sol, et la voiture arrêtée juste a coté. Je me suis précipitée pour la soulever.
- Midori ! Midori ! Réveille toi ! disais-je avec peur.
Le conducteur semblait se reprocher quelque chose a soi même, comme une grosse erreur, avec ce regard emplie de remord dirigé vers ma sœur.
Je le savais, mais je ne le voulais pas. Je ne voulais pas le croire, ni le voir.Quelque chose de chaud s'écoula sur mes mains, quelque chose de différent a l'eau, que je devinai au contact.Mes yeux s'emplirent de tristesse et d'effroi.Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, a cause des habits rouges de Midori. Le sang coulait.
- Midori ? C'est une blague ? Midori ?
Aucune réponse, j'entendis un bruit aigu en fond, une sonnerie.
- Mi ...
Le conducteur tourna la tête, et je senti mes yeux devenir chaud, et quelque chose s'écouler abondamment. Il commençait a pleuvoir, je ne pûs pas distinguer la pluie de mes larmes.
- Midori !


II - CARACTÈRE

Caractère Général : Mikazuki paraît d'une fille bien méchante, malgré ses fins sourcils froncés a tout temps. Elle tombe amoureuse très facilement, mais tout de même, elle cache ses sentiments et ne parle plus quand elle est embarrassée ou gênée. Elle n'est vraiment pas bavarde, ce qui fait d'elle une personne timide et réservée (comme on peut bien sûr le voir.). Moralement, elle n'est pas du tout le genre de personne a se moquer des autres, sauf si c'est gentiment. Parfois, elle aime beaucoup faire des compliments. Elle a un caractère vraiment hors du commun ! La superficialité du caractère qu’elle présente à tous est stupéfiante. Ainsi, sous des allures joviales, agréables et enjouées, elle est en fait autoritaire, impulsive et sournoise. Elle retient souvent des répliques enflammées entre ses lèvres alors qu’elles s’échappent, mais la plupart du temps elle n’est pas assez rapide, et les gens lui font un énorme vent avant même qu’elle ait fini sa phrase. Elle n’est pas très bavarde, en fait, et lorsqu’elle dit quelque chose, elle le pense, vous pouvez en être certain : c’est une personne franche et directe, qui exècre plus que tout tergiverser et détourner les phrases de façon à ce que ce soit moins brutal pour la personne qui recevra la très âcre remarque. Elle est très spontanée, aussi, ce qui n’aide pas son cas. Il lui arrive d’avoir des accès de colère. Également, elle est dotée d’une intelligence sans pareil, mal tournée, rusée, à la limite de la perfidie. Malgré elle, celle-ci doit s’avouer des tendances perverses et une curiosité presque malsaine, tant elle est persistante. C’est aussi une éternelle insatisfaite, perfectionniste, mais persévérante : aussi ses projets n’aboutissent-ils jamais, mais elle prend la peine de les entreprendre sans jamais fléchir. Elle a aussi une patience considérable ...
Ce qu'il/elle aime : Les glaces à l'eau et le feu.
Ce qu'il/elle n'aime pas : Les personnes têtues, sainte-nitouche.


III - PHYSIQUE

Physique Général : Mikazuki est une fort jolie jouvencelle au caractère de feu. Alors que ses traits respirent la candeur de son âge, la pureté et la joie, son caractère est tout le contraire. Elle a une silhouette fort agréable à regarder, autant par sa poitrine arrogante, sa taille mince ou ses hanches délicieusement galbées. Elle a de longues jambes, fuselées et sculptées par tout le sport qu’elle fait, et des bras minces, mais puissants, dont elle se sert aussi pour exécuter toute sorte de mouvements sportifs (et aussi pour vous frapper). Mikazuki a un joli visage carré, et sa peau est étrangement pâle, mais pas nécessairement assez pour la faire paraître maladive. Elle a de grands yeux qu’elle jure noirs, mais qui sont en fait couleur jaspe. Un petit nez fin, en trompette, des pommettes hautes, des lèvres roses et des dents bien alignées complètent le tableau en beauté. Ses cheveux sont une grosse brune au sommet de sa tête, comportant des reflets orange, voire rayonnants. Ils descendent jusque la taille , et sont généralement lâchés en cascades lisses sur ses épaules.
Signe Particulier : ///
Taille : 1m 56.
Poids : 40 kg.


IV - STUFF

Equipement : Un équipement très bizarre, mais sans doute original. Une tenue d'écolière, qui est composée d'un court cardigan blanc et kaki et aux boutons dorés, également d'une jupe verte aux longs collants arrivants jusqu'au genoux.
Pouvoirs : Elle peut invoquer un esprit divin et de combattre avec lui, et en combat à distance.


V - HS

Comment avez-vous connu le Forum? : Par Arwen elle-même, sur MSN.
Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire? : Superbe synopsis, et design resplendissant.

• Code OK


Dernière édition par Mikazuki Aorei le Ven 23 Mai - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari Maeda

avatar

Mes Messages : 72
Localisation : La Rose Noire..
Date d'inscription : 21/02/2007

{As I Am
Inventaire:
Relationship:

MessageSujet: Re: Mikazuki Aorei   Ven 23 Mai - 17:05

Coucou la fiche est parfaite et ton histoire est très jolie, cependant en choisissant un métier tu es contrainte a avoir les pouvoirs de celui-ci tu ne peut pas avoir les tiens, sauf cas exceptionnelle mais il faut avoir une certaine expérience dans le métier que tu pratiques (en hrp : A partir de 100 message rp on peut apprendre de nouvelle techniques). Rectifie ça et je te valide ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari Maeda

avatar

Mes Messages : 72
Localisation : La Rose Noire..
Date d'inscription : 21/02/2007

{As I Am
Inventaire:
Relationship:

MessageSujet: Re: Mikazuki Aorei   Ven 23 Mai - 23:53

Parfait, validée ! Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mikazuki Aorei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikazuki Aorei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives-
Sauter vers: