AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fukuda Saya.

Aller en bas 
AuteurMessage
Fukuda Saya

avatar

Mes Messages : 16
Date d'inscription : 25/08/2008

{As I Am
Inventaire:
Relationship:

MessageSujet: Fukuda Saya.   Jeu 28 Aoû - 14:11

I – IDENTITÉ

Nom : Fukuda.
Prénom : Saya.
Surnom : Aucun à ce jour.
Âge : 19 ans physiquement.
Sexe : Féminin.
Race : Vampire.
Signe Astrologique : Cancer.
Lieu de Naissance : Inconnu.
Lieu de Résidence : Gloria mais elle rôde beaucoup.
Métier : Assassin.
Clan : Rose Noire.

Histoire :

    On ne connait pas réellement le passé de Saya, c’est une énigme de la vie, mais certaines énigmes ne devraient pas trouver leur réponse… Tout ce que l’on sait d’elle ne va pas plus loin que lorsque des policiers l’ont trouvé gisante au milieu de cadavres humains. Ces policiers étaient en mission dans le secteur et avait entendu de longs cris d’agonies, ils avaient alors accourus vers la source de cette souffrance qui n’était autre qu’une petite demeure fabriquée manuellement à base de bois. Ils n’eurent aucun mal à y entrer, la porte était déjà dans un état plus que mauvais. Ils ne se doutaient sûrement pas de ce qu’ils allaient y trouver… En effet, le corps d’une jeune fille gisait en boule comme pour se protéger au milieu d’immondices. L’étrangère, seule personne encore en vie dans cette petite bâtisse, tenait dans le creux de sa main une sorte de katana crantée, elle le serrait si fort que l’on pouvait voir s’écouler un petit filet de sang de sa paume. Les policiers cherchèrent aux alentours une personne assez abjecte pour faire un tel massacre, mais ils n’en trouvèrent aucune. Se pouvait-il que ce soit la fillette qui est fait tout ça ? La jeune fille, encore sous le choc, fut alors ramenée au commissariat. Des recherches furent alors faites dans la petite demeure dans l’espoir de trouver quelques informations, avant de questionner la fille, sur ce qui avait bien pu se passer. On découvrit alors une pièce cachée qui ressemblait à une sorte de prison. C’était clair, quelqu’un avait été caché et torturé ici, mais qui et pour quelles raisons ? Les policiers n’en savaient encore rien. Puis il fut trouvé dans la chambre probablement des « parents » un petit journal, une sorte de journal intime où était notés des dates suivies de faits. Mais il manquait de nombreuses pages dans ce journal comme si quelqu’un avait essayé de cacher des choses. Tout comme la fillette, on le ramena au commissariat pour être lu et étudié. Avant de l’avoir lu, les policiers pensaient que la jeune fille avait vu sa propre famille se faire massacrer par un dégénéré mental mais le journal trouvé mis en doute cette théorie. Il n’aurait peut-être jamais fallut le lire… Il disait exactement :


    22 Juin : Elle* est arrivée dans la soirée, nous allons enfin pouvoir former une famille heureuse, moi-même et ma femme sommes tellement content. Mr Jean dit qu’il faudrait se méfier car après tout on ne sait pas qui elle* est, mais on ne pouvait pas la* laisser comme ça, ce n’est qu’une enfant après tout. Nous promettons devant Dieu de la chérir du mieux possible.

    14 Mai (probablement de l’année suivante) : Nous sommes vraiment heureux, quelle belle famille nous formons avec elle*.

    10 Juillet : Je ne comprends pas ce qui lui* arrive. Son comportement devient étrange. Mais elle est toujours aussi mignonne quand elle* sourit.

    7 Août : Elle* se met à nous tenir tête. Ce soir, elle* a cassé beaucoup de choses qui nous étaient précieuses. Que lui* arrive t-il ? Peut-être seulement une petite crise d’adolescence.

    10 Septembre : Elle* ne nous approche plus, elle* semble comme effrayée par quelque chose. Nous aimerions l*’aider mais ne pouvons pas. Pourquoi ? Nous avons peur.

    3 Octobre : Elle* nous a dit ce matin qu’elle* devait partir, qu’on l*’appelait. Je ne la* comprends plus. Elle* prétend ne plus tenir longtemps, que sa limite va être dépassée. Je ne sais pas pourquoi mais nous l*’en avons empêché par la force.

    14 Novembre : Mais qu’elle* se taise ! Je n’en peux plus de l*’entendre crier toutes les nuits. Nous avons essayé de la* faire taire, mais n’avons pas réussi. Nous devenons des monstres…

    20 Novembre : Ce rire, ce rire…mais qu’elle* arrête ! Ma femme et moi-même n’en pouvons plus, nous sommes vraiment à cran.

    10 Décembre : Toujours ce rire si effrayant. Elle* commence vraiment à devenir violente, heureusement nous avons pris nos précautions. Rien ne semble l*’effrayer. Ce sourire…

    21 Décembre : Nous pensions la* faire sortir, c’est bientôt Noël après tout, mais elle* avait disparu de la pièce. Je me demande où est passée notre si belle famille que tout le monde enviait. Quand tout cela s’est-il arrêté ? Nous ne nous sentons plus en sécurité avec cette chose* dehors qui rôde…

    Les pages, à partir de cette note, ont alors été arrachées, il ne reste qu’une dernière note marquée sur la couverture du petit journal.

    22 Juin : Ce regard…Malgré tout ce que l’on a fait, elle* trouve encore le moyen de rire… Ce sourire… j’entends des bruits dehors… Elle* nous fait si peur… C’est un démon*…


    Rien de plus, rien de moins, ce journal était vraiment imprécis : aucunes années citées, aucuns prénoms, on ne sait même pas de qui cela parle. Comme si les gens qui l’avait écrit ne savaient pas eux-mêmes qui était le « elle » qui étaient en face d’eux. Après lecture de ce journal, dont on cacha l’existence à la jeune fille trouvée inerte, on commença à la questionner. Elle dit qu’elle se nommait Saya, et elle semblait comme avoir oublié ce qui s’était passé. Pas de nom de famille, juste un prénom, des recherches furent faite, mais cette jeune fille ne semblait pas exister dans ce monde… N’ayant rien d’autre sur elle et contre elle, la jeune fille fût relâchée et transférée dans un internat reconnu à Tokyo. N’ayant aucun but, aucun désir, ne sachant rien sur elle, elle se mit à errer comme un corps sans vie dans le grand internat. Elle n’avait aucun contact avec les autres élèves, elle se levait car il le fallait, suivait les cours, car elle le devait, puis se recouchait car…elle n’avait pas le choix ? Mais à chaque nuit, des cauchemars la hantait, une petit voix étrange lui parlait, et elle semblait revoir des fragments de son passé… Quand un jour, au hasard des couloirs de l’internat, elle tomba sur une grande porte : une voix à l’intérieur d’elle-même lui dit de ‘l’ouvrir. Elle entra alors, c’était une vaste pièce qui contenait beaucoup de livres. Vous l’avez compris ce n’était autre que la bibliothèque. Saya marcha guidée par la voix et elle se retrouva devant un livre étrange. Elle ne put s’empêcher de l’ouvrir comme si c’était son destin, la fatalité. Comme si toute sa vie était reliée à ce livre ancien. Elle n’eut pas le temps de réfléchir que la pièce se mit à trembler, les livres tombaient des étagères et… étrangement on ne revit plus jamais la jeune fille dans l’internat. Elle venait de se faire aspirer comme par enchantement dans l’épais livre. Elle avait l’impression d’avoir un déjà vu dans cet étrange monde et se mit en quête de découvrir qui elle était vraiment.



II- CARACTÈRE


Caractère Général :

    Comment décrire psychologiquement Saya. Elle est très posée et c’est le genre de personne où on ne peut jamais savoir à quoi elle peut penser. Il vaut d’ailleurs mieux s’en méfier car elle n’a rien d’une jolie et gentille fille naïve. Sa nature est abjecte. Elle aime jouer avec ceux qui ne la connaissent pas, les blesser psychologiquement, c’est un petit jeu qui lui provoque beaucoup de plaisirs. La torture, le supplice, le tourment, le martyre fait partie de son vocabulaire préféré. Tout dépendra en fait de ses intentions. Elle déteste presque tout ce qui l’entoure et prend plaisir à tuer. D’ailleurs grâce à cela, elle a trouvé un métier qui lui correspondait : être un assassin. Saya du fait de son étrange passé n’a jamais eu aucun ami et ne sait donc pas la signification du mot « amitié » de ce fait, elle ne parle pas beaucoup et est très froide. Saya sait donc être très froide comme être accueillante et chaleureuse, à se demander si elle n’aurait pas plusieurs personnalités qui échangeraient leur place de temps à autres dans le corps de la vampire. La seule chose à retenir en sa présence est donc de ne pas se fier aux apparences, et de ne pas oublier que les vampires ne sont pas connus pour leur extrême bonté. Une chose est sure, elle est prête à tout pour avoir et trouver ce qu’elle recherche.


Ce qu’elle aime : Elle aime très peu de chose. Errer, la solitude et la nuit, observer la nature, blesser les gens psychologiquement et les faire souffrir physiquement. La chose la plus importe pour elle est… elle-même.

Ce qu’elle n’aime pas : Les humains, les personnes se mettant en travers de sa route, avoir des fragments de souvenirs qui remontent à la surface, les cauchemars, la foule.



III- PHYSIQUE


Physique Général :

    Saya ressemble à la fois à un jeune homme et à une jeune femme. Il est très difficile à sa vue de connaître son véritable sexe, à se demander si elle n’est pas mélangée. Elle a de longs cheveux châtains très foncés lui descendant jusqu’aux épaules. Une longue mèche lui cache son œil droit, celle-ci se finit par une petite tresse attachée par un bijou fabriqué en or. L’œil gauche de la jeune fille est un véritable mystère car personne ne l’a jamais vu ou alors les personnes auraient étrangement disparues… Le meilleur conseil serait donc de ne jamais essayer de le voir. Celui-ci est d’ailleurs recouvert par un cache-œil rouge sang qui possède quelques enluminures dorées à chaque bout de celui-ci. Une autre chose étrange dans le physique de Saya se trouve sur son visage fin et subtil : une marque bizarre, qui semble se situer sur son œil gauche, dépasse de l’épais cache-œil. Elle est visible tout le long de son visage, mais on ne peut deviner le symbole étant caché par l’objet rouge. La marque en question semble s’incruster directement dans la chair de la jeune vampire. Son visage est fin et un peu pâle ce qui fait ressortir ses lèvres, sa marque et son cache-œil rouge. Elle a une grande silhouette fine cachée par une tenue vestimentaire assez complexe renforçant son androgénie. Celle-ci est rouge foncée, et on y retrouve les mêmes enluminures que sur le foulard à chacune des épaules. Cela ressemble à une grande veste possédant un long col qui dépasse un peu le niveau du menton de Saya. De plus, elle possède à sa main gauche un gant noir qui semble lui aussi cacher quelque chose. Le gant est recouvert de quelques ornements ainsi que de bijoux dorés.


Signe particulier : Sa marque à l'oeil gauche.
Taille : 1m76
Poids : 53kg


IV- STUFF


Équipement : Un long katana cranté, une de ses bagues dorées contenant du poison et son long manteau.
• Pouvoirs : Confection de potions empoisonnées, sort d'invisibilité limité, combat au corps à corps.


V- HS


Comment avez-vous connu le Forum ? je cherchais un forum qui avait l'air génial *o*~
Qu’est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? le design est très joli, vous avez l'air d'avoir beaucoup bossé sur le forum, l'histoire et tout ça me plaît~~

Code : OK


J'espère que ça va :X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teiris Itagaki
Fondatrice
Prêtresse de Rakuen
FondatricePrêtresse de Rakuen
avatar

Mes Messages : 266
Localisation : rakuen
Guilde : nemesis
Date d'inscription : 09/02/2007

{As I Am
Inventaire:
Relationship:
MessageSujet: Re: Fukuda Saya.   Ven 29 Aoû - 22:25

C'est parfait ^^ Je te valide, bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rakuen.forumactif.fr/index.htm
 
Fukuda Saya.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives-
Sauter vers: